Léo
Je prends mes marques
Messages : 70
Inscription : 20 mars 2016, 12:34

Audrey Jougla et le véganisme

Messagepar Léo » 20 juin 2016, 18:58

Bonjour à tous,

Je suis en train de lire le livre d'Audrey Jougla (Profession : Animal de Laboratoire) et je suis tombé sur un passage qui m'a vraiment étonné et vis à vis duquel je suis plein d'incompréhension. Je vous mets la citation prise de la page 74 pour ceux qui ne l'ont pas :

"Je n'ai confié mes doutes à aucun autre militant. Personne n'aurait pu les entendre. Les militants sont trop souvent intolérants et jusqu'au-boutistes : c'est l'éternel conflit entre les végétariens , qui consomment des œufs , du lait et les produits qui en contiennent et les "vegan" qui incarnent un idéal à atteindre : sur l'échelle de la moralité, eux, ils sont au top. Le soucis c'est que quand vous mangez du fromage ou même un crêpe au sucre, certains vous regardent de travers. Comme si il fallait en faire toujours plus. Et c'est fatiguant. Le bon sens et le pragmatisme sont mis de côté au profit d'une pureté d'action qui finit par culpabiliser les moins radicaux."

C'est un passage qui m'a personnellement choqué de la part de l'auteur, je pensais qu'elle était végane ou au moins qu'elle comprenait que c'est vers le veganisme qu'il faut tenter de tendre pour être cohérent dans sa démarche abolitionniste. Est-ce qu'il y en a parmi vous qui ont lu le livre? J'aimerais avoir votre opinion, car quand je l'ai rencontrée je lui ai parlé du CNPA et de la charte abolitionniste de celui-ci et elle semblait très enjouée par la perspective d'un collectif végane et abolitionniste.

De plus, quel intérêt y avait-il de basher le mouvement vegan en faisant des généralités plus que douteuses, en nous juxtaposant à des idées que nous ne prônons pas, comme le fait que nous soyons un idéal à atteindre (!). De la page 1 à 73 j'étais extrêmement inspiré par son écriture et plus j'avançais plus je découvrais son intelligence. En revanche, cette page 74 est nulle, même pas habilement ficelée, bâclée. Ce contraste m'a fait ressentir comme si Audrey Jougla était une végétarienne avec un complexe vis à vis des véganes qui adoptent un mode de vie plus éthique, ce qui est extrêmement dommage. Ce qui est encore plus dommage à mon avis c'est que c'est la première mention du véganisme et qu'elle dépeint le mouvement comme étant composé de gens intolérants, incompréhensifs, "jusqu'au-boutistes" etc. alors qu'au contraire, la plupart des véganes que j'ai rencontrés sont très ouverts, et qui plus est, le véganisme se bat aussi ardemment pour la cause qu'elle défend dans le livre!

Désolé pour le pavé.

Stéphane
Je prends mes marques
Messages : 319
Inscription : 21 oct. 2015, 21:41

Messagepar Stéphane » 20 juin 2016, 21:51

Bonsoir,

Elle exprime son ressenti et son vécu,certe plutot accablant envers les vegans.Peut-être qu'à l'issu de votre rencontre,elle se sera apperçu que tous/toutes ne sont pas a mettre dans le même panier et que dans quelques temps elle reformulera ce passage différement lors d'une éventuelle réédition (revue,augmentée et/ou corrigée...)

Cynthia
Je prends mes marques
Messages : 349
Inscription : 19 oct. 2015, 08:55
Localisation : Nantes

Messagepar Cynthia » 30 juin 2016, 16:12

Je n'ai pas encore lu le livre mais Audrey est fraîchement végane, l'écriture du livre date pas mal, à l'époque elle ne l'était pas. C'est un peu les mêmes propos malencontreux qu'Aymeric Caron a eu dans le livre No Steak et qu'il regrette aujourd'hui.

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité

cron